This website uses cookies
Le site internet ne stocke plus que les cookies essentiels sur votre ordinateur. Si vous n'autorisez pas les cookies, il se peut que vous ne puissiez pas utiliser certaines fonctionnalités du site, par exemple: se connecter, acheter des produits, voir le contenu personnalisé, passer d'une langue à l'autre. Il est recommandé d'autoriser tous les cookies.
+33 (0)1 41 19 21 99 (FR) Tous les sites

RECHERCHE

Comprendre le contrôle technique périodique (PTI)

Un examen plus approfondi du PN-PTI

Comprendre le contrôle technique périodique (PTI)

Situation actuelle

L'air pur est important pour tout le monde. Comme l'ont montré des observations récentes, la pollution atmosphérique due aux transports peut être très importante. Plusieurs études ont montré que la pollution de l'air est l'un des facteurs de risque pour la santé humaine et l'environnement. L'un des moyens de réduire la pollution de l'air par les véhicules consiste à mesurer périodiquement les émissions et à identifier les véhicules diesel dont les filtres à particules sont défectueux.

En Europe, l'Allemagne a décidé en 2017 d'introduire un test d'indice de particules au contrôle technique périodique (PTI) pour les véhicules Diesel d'ici le 1er janvier 2021. Les Pays-Bas ont annoncé l'introduction du test du nombre de particules en novembre 2019 au Staatscourant, avec l'objectif de le mettre en place également en 2021. En préparation de ce règlement, plusieurs études ont été menées aux Pays-Bas, en Allemagne et en Belgique, ainsi que dans d'autres pays européens.

Sur la base de l'expérience acquise de ces études - qui, pour certaines les rapport finaux n’ont pas encore été publiés - on peut supposer qu'un terrain d'entente a été trouvé dans la conception d'une procédure d'essai et d'une valeur limite. Dans l'ensemble, une procédure de test robuste, simple, rapide et rentable a été identifiée et est actuellement en cours de finalisation du cadre juridique.


Défis

Lorsqu'ils sont confrontés à la mise en œuvre d'un nouveau programme PTI, tous les acteurs impliqués dans le processus d'élaboration se heurtent à des difficultés liées aux exigences actuelles. Une complexité supplémentaire s'ajoute lorsque l'on considère les exigences futures de nature géographique, politique ou technologique.

1. Normes basées sur la performance et normes basées sur la technologie

L'une des lignes directrices fondamentales dans l'élaboration de nouvelles législations et normes est que les normes basées sur la performance sont préférées aux normes basées sur la technologie pour promouvoir la concurrence et le libre accès aux marchés. L'objectif est de déterminer la norme la mieux adaptée pour obtenir les performances, la fiabilité, la traçabilité et l'incertitude de mesure requises pour une réglementation PN-PTI solide et extensible, à condition que les rapports prix/performance cibles soient respectés, que les monopoles soient évités et que la large disponibilité des équipements soit garantie, quelle que soit la technologie appliquée.

2. Traçabilité / Incertitude de mesure

Du point de vue des juges, des utilisateurs et des consommateurs, une chaîne de référence traçable jusqu'aux normes nationales est indispensable. Les équipements de mesure utilisés dans les tests d'émission obligatoires doivent être vérifiés dans le cadre d'un processus d'homologation rigoureux et doivent être régulièrement étalonnés par rapport à des équipements de référence traçables afin de garantir leur bon fonctionnement avant l'entrée sur le marché et pendant leur durée de vie utile. L'incertitude de mesure, qui est directement liée au nombre d'étapes de la chaîne de traçabilité, est tout aussi importante. Les évaluations actuelles supposent un bilan d'incertitude compris entre 20 et 30 % pour chaque étape.

3. Rentabilité du programme

La rentabilité d'un programme d'émission est déterminée par trois facteurs d'influence :

  • La durée de la procédure d'essai, car elle a un impact direct sur le coût de la main-d'œuvre, qui est le facteur le plus coûteux
  • Objectif de prix limité pour les équipements de mesure PTI
  • Coût du cycle de vie

Exigences futures 

Outre les considérations importantes sur les besoins immédiats, les parties prenantes doivent également tenir compte des besoins à court et à moyen terme qui peuvent déjà être prévus :

  • Rédaction d'une norme OIML
  • Véhicules à injection directe d'essence (GDI)
  • Mesures à moins de 23 nm
  • Réduction de la valeur limite

Perspectives du PN-PTI

Les procédures d'essai, les valeurs limites et les normes de performance des équipements sont à un stade de développement avancé, et des progrès supplémentaires sont réalisés. Pour protéger les consommateurs et les autorités de réglementation tout en améliorant la qualité de l'air, l'influence de la technologie des moteurs, des carburants et du post-traitement sur la taille des particules doit être réduite au minimum afin de garantir la reproductibilité, la traçabilité et la répétabilité des mesures prises. 


La TSI participe activement 

TSI a participé aux réunions du NPTI organisées par VERT qui ont abouti aux exigences néerlandaises en matière d'équipements et de procédures de test pour une mesure du nombre de particules dans le PTI. En tant que membre de l'association allemande des équipements de garage (ASA), TSI contribue également au développement des exigences allemandes en matière de PN-PTI.

TSI est sur le point de terminer le développement d'un système de mesure PTI portable basé sur la technologie du compteur de particules à condensation (CPC) et soumettra cet instrument à l'approbation de type aux Pays-Bas.

TSI a décidé d'utiliser la technologie CPC, car d'un point de vue métrologique, il n'existe pas d'alternative technologique pour mesurer le nombre de particules dans le test d'émission périodique. Les faits suivants viennent étayer cette affirmation :

  1. La technologie CPC est éprouvée et utilisée depuis plus de 20 ans pour la mesure des émissions selon le PMP et, plus récemment, selon le RDE.
  2. La technologie CPC permet le comptage direct d'une seule particule, le NPET à base de CPC est le premier instrument certifié pour le contrôle des émissions.
  3. L'étalonnage traçable des CPC est décrit dans la norme internationale ISO 27891.
  4. La technologie CPC fournit donc des résultats comparables et fiables d'une station à l'autre.
  5. Le fluide de travail utilisé dans un CPC maintient la cellule de mesure propre, ce qui ne nécessite que très peu d'entretien.
  6. La technologie CPC est prête pour l'avenir et prête à mesurer les véhicules à essence (des études sont déjà en cours à TNO).
  7. La technologie CPC peut facilement gérer des limites de détection plus élevées (par exemple, de 23 nm à 10 nm) et des limites d'erreur plus strictes.

Pour un examen plus approfondi du PN-PTI, veuillez remplir le py de notre récent livre blanc : Les défis de l'introduction du PN-PTI en Allemagne et dans d'autres pays.

Oui, merci de m´envoyer des informations sur les produits et services de TSI ainsi que les offres spéciales, les nouvelles de l´industrie, les formations, les promotions, et plus encore.

Conformément à la politique de confidentialité de TSI, merci de consentir à recevoir les informations ou communications demandées. Vous pouvez toujours modifier vos préférences sur www.tsi.com/contacter-tsi/gerer-vos-donnees-personnelles/.